faire un don à la Fondation Mallet

Actualités Fondation Mallet

Notre journaliste en herbe aux lunettes rouges nous parle d'une pièce de théâtre qu'elle a été voir : Hors-Service.

 

HORS-SERVICE

UNE BONNE COMEDIE AMUSANTE !

 

   Le vendredi 4 Décembre 2015, je suis allée au théâtre d'Anet pour voir la pièce « HORS-SERVICE » de Sylvain Meyniac. Mise en scène d'Arthur Jugnot. Dans les rôles principaux : Stéphane Plaza et Arnaud Gidion. Harmony, une des encadrante de mon unité m'avait accompagnée. En arrivant au foyer, Harmony avait écrit l'adresse du théâtre sur son portable qui fait aussi office de GPS mais Henriette la voix, oui, j'ai décidé de lui donner un joli prénom à cette stupide voix qui avait commencé à nous dire la route quand nous étions encore dans le foyer. Je croyais qu'elle avait bu ou bien alors... ? Avant de partir pour le théâtre, nous avons eu un problème de voiture. Alors Madame Pires fidèle au poste nous conseilla de prendre un autre véhicule. Et nous sommes parties accompagnées d'Henriette qui répétait toujours la même chose. Harmony conduisait vite et bien. Mais notre chère Henriette avait continué à lui dire la route même dans Anet. Elle lui disait d'arrêter mais la dame était sourde.

   Quand nous sommes arrivées devant le théâtre, il y avait des hommes qui nous plaçaient dans le parking. C'était très pratique car nous avons gagné beaucoup de temps. Notre place était située près de l'entrée. Nous étions très bien accueillies dans le hall avec gentillesse. Je me croyais comme une VIP avec mon garde du corps. Mais la dame qui conduisait, s'était trompée de côté dans la salle. Alors il a fallu que nous retournions de l'autre côté de la salle. Et Harmony qui a toujours de bonnes idées, a mis mon fauteuil électrique pour aller plus vite.

   Nous étions devant, bien placées. La pièce était une comédie de boulevard classique. Paul un homme d'affaire sur Internet, voulait quitter sa femme Valérie 1 et refaire une nouvelle vie avec sa maîtresse Valérie 2 pour vivre dans les pays de rêves. « On ne choisit pas non plus le nom de sa femme ni de sa maîtresse. » Sa femme travaillait pour un grand couturier, était envoyée en Russie durant quelques mois afin de présenter la marque dans le pays. Elle croyait que son mari allait aussi en Russie pour promouvoir son entreprise et la vendre à une riche russe. Il avait demandé à Michel de faire le voyage à sa place pendant qu'il partirait avec sa maîtresse.

   Mais un soir, il avait invité son ami Michel et son associé à dîner chez lui. Valérie 1 cuisinait toujours des plats bios qui étaient immangeables d'après Paul.

   Mais avant de passer à table, Valérie 1 demanda à son mari de s'occuper du four car il avait des problèmes. Au même moment, le four explosa par un court-circuit et Paul avait perdu la mémoire pendant ce tragique incident. Il ne reconnaissait plus personne même sa maîtresse Valérie 2 qui était la comptable de son entreprise. En voyant son état, elle voulait lui voler tout son argent en falsifiant son papier de vente. Elle demanda à Michel d'être son complice et le tour était joué. Tout à coup, Paul avait retrouvé la mémoire. Il a pu vendre son entreprise et retomber fou amoureux de sa femme Valérie 1.

   Il y a eu beaucoup de portes qui claquent, de claques données à la va-vite et une grosse explosion créée par le court-circuit du four. Tout pour passer une bonne soirée dans le rire et la bonne humeur.

   J'ai adoré cette pièce et je remercie Harmony d'avoir la gentillesse de m'accompagner à cette soirée. Et n'oublie surtout pas de dire bonjour à Henriette de ma part.

Florence Jacob La journaliste en herbe aux lunettes rouges

Actualités Fondation Mallet

Actualités Fondation mallet